Émilie Rondeau

Intéressée par le géocaching, Émilie Rondeau consulte Mamoue, une géocacheuse passionnée et expérimentée.
Mamoue initie Émilie aux rudiments du géocaching, une activité de loisir entre chasse aux trésors high-tech et course d’orientation.
rituels du géocaching, règles du jeu, types de caches,astuces de recherche, lecture du GPS, gestuelle particulière, etc.
Équipée de son appareil photo et d’un GPS, Émilie repère 24 sites, pour créer le parcours singulier d’une chasse aux paysages.
Équipée de son appareil photo et d’un GPS, Émilie repère 24 sites, pour créer le parcours singulier d’une chasse aux paysages.
Vingt-quatre fragments de paysages sont photographiés et reproduits sur autant de vignettes. Ces vignettes constituent le parcours de cette chasse aux paysages à partir d’indices et des coordonnées GPS de chaque lieu.
Vingt-quatre fragments de paysages sont photographiés et reproduits sur autant de vignettes. Ces vignettes constituent le parcours de cette chasse aux paysages à partir d’indices et des coordonnées GPS de chaque lieu.
Émilie inscrit son projet sur le site de géocaching du Québec. De nombreux géocacheurs réagissent et partent à la recherche des caches découvrant en même temps les fragments photographiques d’un projet d’art actuel.
Émilie inscrit son projet sur le site de géocaching du Québec. De nombreux géocacheurs réagissent et partent à la recherche des caches découvrant en même temps les fragments photographiques d’un projet d’art actuel.
Exercice de manipulation pour tester la bonne longueur de l’attache pour une visualisation efficace et optimale.
Parmi les 24 sites, plusieurs caches ont été dissimulées.
Parmi les 24 sites, plusieurs caches ont été dissimulées.
Une cache est un petit boîtier, bien dissimulé, contenant un crayon et un papier pour y laisser son nom, sa trace… Le géocacheur remet ensuite discrètement la cache au même endroit.
Une cache est un petit boîtier, bien dissimulé, contenant un crayon et un papier pour y laisser son nom, sa trace… Le géocacheur remet ensuite discrètement la cache au même endroit.
Quelques exemples, avec indices et coordonnées GPS… Indice : La route des champs N 45° 23.172 W 072° 45.498 À l’entrée de la piste cyclable la Montérégiade située sur la rue Simonds au coin du boul. Fortin
Quelques exemples, avec indices et coordonnées GPS… Indice : La route des champs N 45° 23.172 W 072° 45.498 À l’entrée de la piste cyclable la Montérégiade située sur la rue Simonds au coin du boul. Fortin
Indice : Parc Victoria N 45° 24.164 W 072° 43,237 Dans le parc Victoria, du côté de la rue Dufferin, près de l’intersection du boul. Boivin.
Indice : Parc Victoria N 45° 24.164 W 072° 43,237 Dans le parc Victoria, du côté de la rue Dufferin, près de l’intersection du boul. Boivin.
Indice : Chalet des patineurs N 45° 24.029 W 072° 42.467 Près de la descente de bateaux dans le parc Daniel Johnson situé sur la rue Drummond
Indice : Chalet des patineurs N 45° 24.029 W 072° 42.467 Près de la descente de bateaux dans le parc Daniel Johnson situé sur la rue Drummond
Indice : La pêche N 45° 23.769 W 072° 42.314 Au nord de la rue du Nénuphar, sur le banc entre la piste cyclable et le lac Boivin
Indice : La pêche N 45° 23.769 W 072° 42.314 Au nord de la rue du Nénuphar, sur le banc entre la piste cyclable et le lac Boivin
Indice : Ave Maria N 45° 23.333 W 072° 44.281 Sur la rue Saint-Vincent, sur la clôture à droite de l’entrée de l’école primaire Ave Maria
Indice : Ave Maria N 45° 23.333 W 072° 44.281 Sur la rue Saint-Vincent, sur la clôture à droite de l’entrée de l’école primaire Ave Maria
Indice : La joute N 45° 24.279 W 072° 45.189 Sur la clôture du terrain de soccer accessible par l’entrée sur la rue Fournier
Indice : La joute N 45° 24.279 W 072° 45.189 Sur la clôture du terrain de soccer accessible par l’entrée sur la rue Fournier
Indice : Église Saint-Joseph N 45° 24.574 W 072° 43.674 Aux portes de l’Église Saint-Joseph, 205 boul. Leclerc Ouest.
Indice : Église Saint-Joseph N 45° 24.574 W 072° 43.674 Aux portes de l’Église Saint-Joseph, 205 boul. Leclerc Ouest.
Au parc, une classe d’enfants s’amuse à recadrer le paysage.
Au parc, une classe d’enfants s’amuse à recadrer le paysage.
Le jeu consiste à placer la vignette dans le bon angle pour reconstituer l’ensemble du paysage.
Le jeu consiste à placer la vignette dans le bon angle pour reconstituer l’ensemble du paysage.
Samedi 3 octobre. Rencontre publique au 3e impérial.
Samedi 3 octobre. Rencontre publique au 3e impérial.
Randonnée guidée avec l’artiste.
Randonnée guidée avec l’artiste.
Premier arrêt, le cimetière voisinant l’édifice de l’ancienne usine Impérial Tobacco où loge le 3e impérial.
Premier arrêt, le cimetière voisinant l’édifice de l’ancienne usine Impérial Tobacco où loge le 3e impérial.
La randonnée se poursuit vers le pont de la rue St-Charles
La randonnée se poursuit vers le pont de la rue St-Charles
À la recherche d’une cache…
À la recherche d’une cache…
Ou d’un fragment de paysage.
Ou d’un fragment de paysage.
La visite se termine sur la passerelle piétonnière Miner qui surplombe la rivière Yamaska.
La visite se termine sur la passerelle piétonnière Miner qui surplombe la rivière Yamaska.
1 sur 31
Morceaux de paysage

Interpellée par la prolifération des systèmes de géolocalisation par satellite, Émilie Rondeau s’est intéressée, pour la réalisation de Morceaux de paysage, au phénomène et aux réseaux du « géocaching »1. Lors de séjours de création au 3e impérial, l’artiste a scruté les paysages de la région de Granby, munie d’une caméra photo et d’un GPS. Ses pérégrinations l’ont amenée à choisir, à photographier et à reproduire sur des vignettes d’aluminium, vingt-trois fragments de paysages et à les disposer à vue, dans leur lieu d’origine, composant ainsi le parcours d’une singulière chasse au paysage.
 
La recherche de ces morceaux de paysage se fait à partir de données géoréférencées ou au hasard d’une promenade. Chaque fragment photographique peut être manipulé et replacé dans un angle de vision qui permet de reconstituer l’ensemble du paysage réel. La juxtaposition de l’image figée au paysage vivant en révèle le caractère changeant. Pour celui ou celle qui se prêtera au jeu —le randonneur, l’amateur d’art ou de géocaching2 — l’image sera, en fin de compte, un prétexte, une piste à suivre, un miroir qui réfléchit les notions de réel, de durée et de temps.
 
Notes
1 Entre chasse au trésor high-tech et course d’orientation, le géocaching est une activité de loisir de plus en plus populaire à travers le monde. GPS à la main, les amateurs sillonnent les régions à la recherche de mystérieux trésors enfouis dans des géocaches pour ensuite partager leurs expériences sur Internet.
Source: www.geocaching-qc.com
2 Le parcours de l’oeuvre comporte un nombre de caches actives qui sont inscrites sur le site de l’Association de géocaching du Québec.

Détails du parcours

Avec un intérêt particulier pour la peinture, la photographie, la manipulation et l’animation de l’image, Émilie Rondeau crée des constructions paysagères, entre réalité et fiction, qui conjuguent évasion réelle et voyage intérieur. À travers ces explorations picturales, elle pose un regard sensible sur son environnement. Émilie Rondeau vit à Rivière-Ouelle dans le Bas-Saint-Laurent. Elle détient un Baccalauréat de l’Université Concordia et a obtenu une Maîtrise en arts visuels du Nova Scotia College of Arts and Design d’Halifax en 2006. Elle a reçu en 2009 le Prix à la relève artistique du Bas-Saint-Laurent et en 2007 a obtenu une bourse du Fonds relève du Bas-Saint-Laurent pour les arts et les lettres. Depuis 2006, son travail a été présenté dans le contexte de plusieurs expositions individuelles et collectives; mentionnons Forest City gallery (London, Ontario) en 2009 et Action Art Actuel (Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec) en 2008. Elle a participé à quelques résidences d’artistes, notamment au Centre Vaste et Vague (Carleton, Québec) ainsi qu’à Sagamie (Alma, Québec), en 2008.
 
http://www.emilierondeau.com/

Ce projet de Émilie Rondeau a été réalisé de avril à octobre 2009 dans le contexte du cycle d’exploration L’envers de l’endroit, un programme de résidences de création, de coproduction et de diffusion en art infiltrant du 3e impérial, centre d’essai en art actuel.

Résidence en art infiltrant

Séjour de prospection
6 au 10 avril 2009
 
Séjours de coproduction
15 au 21 juin 2009
3 au 16 août 2009
27 septembre au 3 octobre 2009

Auteur en résidence associé au projet : Guy Sioui Durand
 

Événements

Intervention infiltrante
16 août au 16 novembre 2009
 
Suivez les détails du parcours et les données géoréférencées en cliquant sur ces plans :
(images erondeau-plan verso et erondeau-plan recto - lien pdf)
 
Randonnée guidée et rencontre festive
Samedi 3 octobre 2009, 14 h
Lieu : 3e impérial, 164 rue Cowie, Granby (Québec)


Équipe : Danyèle Alain, direction générale et artistique / Yves Gendreau, direction technique et administrative / Patrick Beaulieu, soutien technique et communication / Cloé Alain, assistance à la coordination / Stéphanie Lagueux, infographie et site web
 
Conseil d’administration : Caroline Boileau, Ronald Richard, Michel Arcouette, Murielle Dupuis-Larose, Julie Bélisle, Yves Gendreau.
 
Remerciements : Église St-Joseph, M. Julien Mailloux, St-Georges church, Cégep de Granby Haute-Yamaska, Ville de Granby, CARTHY, Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin, Collège Mont-Sacré-Cœur. Un merci particulier pour son aimable et enthousiaste collaboration sur le terrain à Michèle Cordeau, alias MAMOUE, amateure expérimentée de géocaching. L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que Annie et Jean-Pierre Seyer (C8ZZ) qui l’ont initiée au géocaching. Merci aux membres du 3e impérial, centre d’essai en art actuel, à CHASCO et au député François Bonnardel.
 
Partenaires financiers : Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), Conseil des Arts du Canada (CAC).
 
Photos : Cloé Alain-Gendreau, Yves Gendreau, Patrick Beaulieu, Émilie Rondeau. © Émilie Rondeau et 3e impérial, centre d’essai en art actuel.