Claudine Cotton

1 sur 58
B & B Butinage & Bucolique
Une manœuvre poétique de Claudine Cotton « brodée » en 3 temps
 
Cueillette de bucolique
En février 2001, Claudine Cotton « ouvrait » provisoirement un B & B à Roxton Pond, dans l’idyllique maison d’Edmond et André. Autour de la grande table, elle a reçu des « laboureurs » avec l’intention de Butiner des Bucoliques…de ravir la poésie de ces gens de la terre pour en gaver son projet. Dans les sillons et les billons de ces rencontres, c’est une bucolique de haute générosité qu’elle a récoltée : Je suis tombée dans les talles de penseurs de la terre qui portent dans leurs mains de semeurs, le souci de conserver.
 
Valse dans les labours
Claudine Cotton est de retour dans le « sud » du Québec au printemps 2001, le temps d’installer une valse dans les labours. Cet instantané désire repiquer, en plein sol, la chaleur authentique cueillie l’hiver dernier.
 
Dissémination du pollen 
Ces impressions bucoliques seront également transposées sur des oreillers de voyage (tels que disponibles dans les avions). Comme un pollen aérien, elles prendraient alors la direction du sud, au cours de l’automne : mouvement migratoire d’un soleil à l’autre via quelque « snowbird » et autres voyageurs qui, dans leur partance vers la chaleur, y poseront la tête…

Originaire de la Gaspésie, Claudine Cotton vit et travaille au nord (à Chicoutimi), entourée de TouTTouT. Artiste multidisciplinaire, elle privilégie la manœuvre poétique qui lui permet de cueillir, par « effleurement de l’autre », des fraîcheurs d’idées et des attitudes chaleureuses. Ces matériaux particuliers sont, par la suite, ouvragés poétiquement sous formes d’installations et d’actions.
 

Ce projet de Claudine Cotton a été réalisé de janvier à juin 2001 dans le contexte du cycle d’exploration Supra rural, un programme de résidence et d’art public du 3e impérial, centre d’essai en art actuel qui poursuit une réflexion contextualisée autour des espaces ruraux et rurbains.
 

Résidence en art infiltrant

Séjours de production
23 janvier au 20 février
23 mai au 18 juin 2001

Événements

Installation-performance
Une valse dans les labours
Samedi 16 juin 2001 à 16 h
120, chemin Racine, Bromont (Québec)
 
Avec la participation de Martin Poitras, musicien et de Bee Santori, conteur


Équipe : Danyèle Alain, coordination artistique / Yves Gendreau, logistique, soutien technique et administratif / Guy Robert, aide technique / Stéphanie Lagueux, infographie et site web.
 
Conseil d’administration : Ronald Richard, Marie-Christiane Mathieu, Philippe Côté, Valérie Blain, Yves Gendreau, Christian Barré, Clôd Desjardins.
 
Partenaires financiers : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada.
 
Remerciements : L’artiste remercie tous ses C.A. (charmants agriculteurs), Pierre Verly et son père, Michel Champagne et Réjeanne, Bee Santori, Normand Paquette, Gemma Beauchemin Lapierre, Marcel Mailloux et sa compagne, Marcel Jetté, et particulièrement Pierre Verly, producteur biologique et propriétaire du site où se tiendra l’événement, ainsi que Edmond Bastien et André, Jean-Pierre Choinière, Martin Poitras. L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec de son appui financier. Merci aux membres du 3e impérial, centre d’essai en art actuel, à CHASCO et au député Bernard Brodeur. 
 
Photos : © Claudine Cotton et 3e impérial, centre d’essai en art actuel.