À l'affût : une chasse dans la forêt boréale

1 sur 1

À L’AFFÛT : une chasse dans la forêt boréale
Hautes Laurentides et Montérégie, Québec
Automne 1994
une action art / nature
Boréal Multimédia
 
À L’AFFÛT
Un projet sur la réalité de la chasse

 
Des artistes du Haut 3e Impérial ont accepté l’invitation du collectif d’artistes Boréal Multimédia de partager une action sur un thème commun : un regard artistique sur la réalité de la chasse, dans leurs régions respectives.
 
Danyèle Alain, Yves Gendreau, et Pierre Tardif ont choisi d’investir trois lieux situés dans des zones rurales de la Montérégie. Les trois interventions proposent des pistes de réflexion afin de mettre en perspective la réalité contemporaine d’une activité ancestrale…dont le caractère sacré s’est peu à peu évaporé dans le smog et la frénésie du progrès… (D. Poulin)
 
Une première rencontre avait lieu au cours de l’automne sur un premier site. Une action suivra durant la saison hivernale.
 

ARTISTES INVITÉS

Interventions artistiques en territoire montérégien
 
L’esprit des arbres, de Danyèle Alain
Promenades interdites, de Yves Gendreau
1127, 5e rang, Roxton Pond
5 mars 1995 à 15h30
 
De quoi nous cachons-nous, de Pierre Tardif
Dans un champ, 9e rang est, Zone agricole de Granby, octobre 1994
 
Danyèle Alain - L’esprit des arbres
Lieu maudit, lieu sacré, repaire des ogres et des fées, refuge de l’ermite, lieu fertile de l’imaginaire, qu’on appelait jadis Sylvia : la forêt. Là, vivent les bêtes devenues des étranges aux yeux d’une humanité aux désirs insatiables et grandissants, dévoreuse de silences, asservie depuis des millénaires à des gestes répétes indéfiniment… Célébration de l’intimité, du silence et de la vie, l’action proposée est un moment construit à partir d’un site naturel dénaturé, de matières végétales à consumer et de la mémoire d’un personnage mythologique : Artemis.s
 
Yves Gendreau - Promenades interdites
Le stress est là, il faut se détendre, prendre le sentier des bois élancés. Le sens est unique. Il y a concentration, des flèches se croisent et multiplient les risques, l’accès est interdit de peur de l’au-delà. La tension bande, l’arc trace sa trajectoire à travers le territoire de sa cîme, fine pointe technologique, propulsé à travers l’espace-temps sans racines dans le passé. Le sens en est retourné, la promenade terminée. Chasse tes idées.
 
Pierre Tardif - De quoi nous cachons-nous
J’ai choisi de construire une sculpture en forme de cage de verre pour faire allusion aux caches de chevreuil que les chasseurs utilisent.
 
Si la cache est de verre, c’est pour dire que le chasseur est comme protégé dans une tour de verre.
 
Le chasseur se cache du chevreuil, mais d’un point de vue moral, se cache-t-il de cette tuerie sportive ? Ou seulement se cache-t-il de s’être accaparé le territoire qu’il défend et entretient pour lui seul, avec ou sans la permission des propriétaires des terrains. En tenant la population en otage hors des forêts.
 
Si la cache est transparente, c’est pour dire que le chasseur s’illusionne sur le fait qu’il est caché.
 
Dans ces caches le chasseur passe de longues heures d,attentes, à quoi pense-t-il? À ses instincts primaires, ceux du chevreuil, à la beauté de la nature versus sa manière de vivre dans les villes et à l’inégalité des chances du chevreuil, au trophée qu’il va rapporter. Les non chasseurs eux y pensent-ils?
 
Si la cache est fragile (verre), c’est pour montrer toute la fragilité de l’écosystème dans lequel le chevreuil vit. Il est à la merci des hivers rigfoureux, des catastrophes, de la disparition des forêts, des chasseurs, etc…
 
Mon propos se résume dans la question suivante : « De quoi nous cachons-nous? »
 
 
Interventions artistiques en forêt laurentienne
 
Luc Beauparlant, Anne Burr, Julie Durocher, Jeane Fabb, Lorraine Gilbert, Paul Grégoire, Veran Pardeahtan, Ginette Piché, Daniel Poulin, et la participation spéciale de Éric Longsworth et VainVard.
 
Ces interventions ont donné lieu à la publication À l’affût : une chasse dans la forêt boréale, qui rassemble l’ensemble des projets présentés par Boréal Multimédia lors de cette action art / nature.