Résidences d'artistes

La spécificité de notre offre de résidence repose sur notre volonté de soutenir des projets d’art in situ/in socius qui s’ancrent dans des particularités territoriales et humaines, à travers la trame conceptuelle de nos cycles d’exploration. Les séjours en résidence offerts aux artistes qui s’engagent dans un projet de coproduction avec l’équipe du 3e impérial enrichissent l’expérience et le processus de création, dans la mesure où habiter un territoire constitue un moyen privilégié pour en explorer la diversité et les singularités et aller à la rencontre des gens qui y prennent racines.


Projets de coproduction - art infiltrant, participatif, contextuel, in situ, in socius,
performatif, installatif, multidisciplinaire, manoeuvrier, interdisciplinaire…

Date limite : 21 juin 2016
Période de réalisation : entre 2017 et 2019

Le 3e impérial, centre d’essai en art actuel, invite les artistes à proposer des projets qui infusent, par des actes créatifs, engagés et engageants, les reliefs d’une temporalité insondable, d’un temps imaginable. Des projets qui positionnent la figure et le rôle de l’artiste dans l’actualité glocale/lobale et critique de notre temps (enjeux écologiques, nature menacée, migrations humaines, consommation et développement technologique effrénés, rapports intergénérationnels, crise de sens, crise de l’avenir etc.), tout en se reliant à l’histoire, à la vie et à l’environnement de la collectivité où ils prennent place (Granby et région) et en s’engageant dans une relation de collaboration avec l’équipe du 3e impérial.

Les artistes intéressés à soumettre une proposition sont invités à prendre connaissance des pistes de réflexion du cycle d’exploration Trancher dans le vif du Temps. Infuser/Diffuser ainsi que des modalités de coproduction et de diffusion offertes par le 3e impérial.

Fondé en 1984, le 3e impérial, centre d’essai en art actuel, propose une approche interdisciplinaire et contextuelle des arts visuels prenant pour assises la quotidienneté et la proximité avec les communautés. Ses activités – création, exploration, production, diffusion, pensée et écriture critiques, édition, forums publics, résidence d’artistes/d’auteurs/de chercheurs – se fondent sur la collaboration et la rencontre de divers savoirs et expériences pour soutenir, documenter, approfondir et mettre en œuvre des chantiers d’art public qui s’infusent et se diffusent dans des particularités territoriales et humaines tout en valorisant les liens entre pratique artistique, espace public et engagement social.

PISTES DE RÉFLEXION - PROJETS DE COPRODUCTION 2017-2019

Trancher dans le vif du Temps :
Infuser/Diffuser

L’artiste habite les circonstances que le présent lui offre,
afin de transformer le contexte de sa vie (son rapport au monde sensible ou conceptuel)
en un univers durable.
Nicolas Bourriaud

Le temps fuit, nous échappe. Notre connaissance et notre appréhension de l’univers oscillent entre finitude et infinitude, nous mystifient ; densité du passé, tyrannie d’un présent évanescent, incertitude du futur… Au cœur de cette temporalité se meut la vie, complexe, se construisent nos récits, nos fictions.

Déjouer les contingences et les nécessités de l’ici maintenant, ses apories, ses dérives, le manque de perspective qui caractérise cruellement notre civilisation, redonner du sens au chaos, de la vibration et de la lumière à ce qui vient et à ce qui fut, n’est-ce pas ainsi que le geste/l’objet d’art se manifeste, à l’infinitif présent, et à l’aune de nos désirs et de nos rêves ?

Est-il un horizon, une lisière, une friche post-sauvage, qui puisse encore remuer nos murailles de certitudes, dissoudre nos frayeurs, nourrir notre pouvoir de se projeter, collectivement, avec joie et lucidité, vers l’avant ?

En autant que l’art et le réel/la vie ne soient pas disjonctifs, par quelle praxis, par quelle tournure astucieuse/invraisemblable, par quelles alliances probables/improbables, peut-on trancher dans le vif de notre présent pour en faire jaillir une vision neuve ?

Questions vastes et immémoriales. Et pourtant…

MODALITÉS - PROJETS DE COPRODUCTION EN ART INFILTRANT 2017-2019

Coproduction - Présence à un contexte humain et à un territoire

Mise en place au fil d’une expérience de plus de 30 années, notre approche de coproduction vise à offrir aux artistes des conditions de création et des procédures de travail qui favorisent :

  • La prise de risque et la présence active à un contexte vivant
  • La prise en compte de la culture locale et de son environnement
  • L’inclusion du citoyen et la valorisation de ses compétences
  • La considération de questions éthiques que peuvent soulever certaines propositions artistiques

D’un point de vue idéologique, notre approche de coproduction est un mode de travail qui déplace la figure de l’artiste de sa position convenue qui, vis-à-vis une structure de production/diffusion, le place généralement au centre de la création. Ici, c’est le projet qui est au centre. Autour, gravitent l’artiste et l’équipe du 3e impérial, formant une alliance qui repose sur des pratiques collaboratives et sur un travail soutenu d’interrelations et d’interactions, et qui inclut, à échelles variables, des collaborateurs ou participants.

Dans cette perspective, la qualité d’engagement, la capacité d’adaptation et la volonté de partager l’expérience avec un public sont des attitudes à privilégier.

Modalités générales

Les projets accueillis dans la programmation doivent s’ancrer dans les spécificités du contexte humain et territorial où ils prennent place (Granby et région). Une connaissance de base du français parlé ainsi que des aptitudes relationnelles sont des critères qui seront considérés par le comité de sélection. Toutes les saisons sont à explorer. (sauf juillet, pause annuelle du 3e impérial).

À partir de l’intention préliminaire qu’ils ont soumis en réponse à l’appel à projets, les artistes sélectionnés seront invités à s’engager dans un processus de coproduction qui comprend plusieurs volets :

  • Séjour de prospection
  • Séjours en résidence (incluent diverses interventions - dépendant du projet - sur les plans de la production en atelier, d’actions artistiques dans l’espace public, d’actions de médiation ou de collaboration avec des participants, etc.)
  • Réunions de coproduction entre les séjours en résidence
  • Présentation d’œuvres/objets/dispositifs/installations dans un/des espaces publics (avant et/ou, pendant et/ou après la rencontre publique, dépendant du projet)
  • Planification et réalisation d’une rencontre publique clôturant le projet

La coproduction implique une planification et une collaboration soutenues entre l’artiste et l’équipe de coproduction du centre sur les plans artistiques, éthiques et logistiques, et ce, à toutes les étapes du projet, depuis sa conception jusqu’à sa réalisation complète :

  • Recherche et choix du contexte à investir (sites, espaces publics, participants, collaborateurs, organisations ou groupes, etc.)
  • Choix des formes d’intervention
  • Stratégies de mise en œuvre, de déploiement, de présentation
  • Démarches auprès de partenaires ou de collaborateurs, etc.
  • Élaboration d’un calendrier de réalisation

Modalités de production

  • Approche de coproduction, collaboration continue entre l’équipe du centre et l’artiste
  • Rencontre préliminaire incluant une tournée guidée (1 jour)
  • Séjour de prospection (5 jours)
  • Dépôt du plan de réalisation suivi du contrat d’entente de coproduction/diffusion
  • Séjours en résidence (4 séjours totalisant environ 35 jours et répartis sur environ 15 à 18 mois)
  • Rencontres de travail entre les séjours (5 à 7) (planification, bilans, résolutions de problèmes, ajustements)
  • Réalisation concertée d’une captation photo et vidéo (genèse et processus du projet)
  • Rencontre avec auteur-e en résidence et possiblement autres collaborateurs (chercheurs, critiques, historiens de l’art)

Modalités de diffusion

  • Adhésion au plan de communication du centre
  • Réalisation d’outils de diffusion
  • Diffusion évolutive du projet sur le site web du centre
  • Événement public à la fin du projet (programme concerté, défini en fonction de la nature du projet)
  • Entrevues avec les médias locaux
  • Réalisation et diffusion d’une vidéo (approx. 5 minutes) documentant la genèse du projet (direction éditoriale par le 3e impérial)
  • Projet de publication intégrant l’ensemble des projets du cycle d’exploration (direction éditoriale par le 3e impérial)

Conditions offertes

  • Hébergement lors des séjours en résidence
  • Frais de déplacement entre le domicile et le centre pour chaque séjour en résidence (contribution à négocier pour les artistes hors-Québec)
  • Espace de travail individuel de 40 m2 pendant les séjours en résidence
  • Accès aux équipements: atelier de menuiserie, outils tout-terrain, base informatique, appareils audio-visuels, documentation en art actuel
  • Accompagnement artistique, technique, logistique
  • Cachet de production
  • Droits de diffusion et de communication

POUR SOUMETTRE UN PROJET LE DOSSIER DOIT INCLURE :

  • Lettre de motivation – votre intérêt pour les modalités de travail proposées en rapport avec votre démarche et vos expériences. (1 page) (format PDF)
  • Présentation de la démarche artistique. (500 mots) (format PDF)
  • Pistes de travail, intention de projet, la (ou les) formes qu’il pourrait prendre. (1 à 2 pages) (format PDF)
  • Brève description des besoins techniques pressentis. (max. 1/2 page) (format PDF)
  • Curriculum vitae. (max. 3 pages, format PDF)
  • Dossier de presse (max. 5 pages)
  • Documentation visuelle (10 à 15 images, format JPG, 72 dpi)
    Chaque image identifiée ainsi: nom_prenom_01.jpg
    Vidéos : hyperliens YOUTUBE ou VIMEO (incluant le mot de passe)
    NB : Assurez-vous que la documentation vidéo soit en ligne jusqu’en octobre 2016.
  • Liste descriptive de la documentation visuelle, incluant (s’il y a lieu) les liens aux documents vidéos.

Tous les documents doivent être envoyés par le service de transfert en ligne WeTransfer ou WebCargo en un seul envoi n’excédant pas 20 MO à :
info@3e-imperial.org
SVP, inscrire dans l’objet : Comité de programmation

Image : © Danyèle Alain, Malus sylvestris, automne 2013.