Saison 2003-2004

TERRAINS D’ENTENTE
Cycle d’exploration 2002-2005
 
TERRAINS D’ENTENTE est un programme de résidence et d’art public qui s’appuie sur la présence et les explorations d’artistes pour constituer une série d’ancrages dynamiques dans le quotidien. Terrains d’entente nous place au coeur d’un différend, mais lequel? Pour chaque artiste, ce programme fera résonner une cause, un besoin ou même une évidence à défendre. Il fera appel de façon tacite à la recherche d’un accord qui s’ouvre à la discussion et à l’échange.
 

Résidence de prospection 

ESPACE DRAR (Anna Radice et Patricia Lussier)
octobre 2003
 
CHRISTOPHER VARADY-SZABO
3 au 10 novembre 2003
 
JEAN-PIERRE GAUTHIER
3 au 5 mai 2004
 
MURIELLE DUPUIS LAROSE
10 au 14 mai 2004
 
PATRICK BEAULIEU
23 au 26 juin 2004
 
MARIE-SUZANNE DÉSILETS
17 au 20 août 2004
 

Résidence de coproduction en art infiltrant

ESPACE DRAR (Anna Radice et Patricia Lussier)
4 août au 4 septembre 2004
 
CHRISTOPHER VARADY-SZABO
12 janvier au 5 février 2004
 
RICHARD PURDY
16 au 24 avril 2004
 
PATRICK BEAULIEU
4 septembre au 2 octobre 2004
 

Événements 

ESPACE DRAR (Anna Radice et Patricia Lussier)
Aubettes à cancans
 
Art public / Installation
4 septembre au 24 octobre 2004
Lieu : Circuit et arrêt d’autobus du centre-ville
 
Vernissage
Samedi 4 septembre 2004 à 14 h
Lieu : Arrêt d’autobus, rues Principale/Saint-Antoine, Granby
 
 
CHRISTOPHER VARADY-SZABO
UTOPIE NOW
 
Installation en progression
22 janvier au 5 février 2004
Lieu : Abri touristique, Place de la gare, rue Denison Est, Granby
 
Vernissage
Dimanche 1er février 2004 à 14 h
Lieu : Abri touristique, Place de la gare, rue Denison Est, Granby
 
 
RICHARD PURDY
Le creux du plat sur la Montérégiade
 
Art public / Installation
26 avril au 29 août 2004
Lieu : Au de la rivière Yamaska, près de la Montérégiade. Pont de bois, à l’intersection du boul. Fortin et de la rue Simonds Sud à Granby
 
Vernissage
Dimanche 15 août 2004 à 14 h
Lieu : Au bord de la rivière Yamaska, près de la Montérégiade. Pont de bois, à l’intersection du boul. Fortin et de la rue Simonds Sud à Granby
 
 
PATRICK BEAULIEU
Cherche étoiles
 
Art public / installation lumineuse et action
Septembre au octobre 2004
Lieu : Champ situé sur un terrain vague du centre-ville, ancien site de la Miner Rubber
 
Événement
Samedi 2 octobre 2004 (du coucher au lever du soleil)
Lieu : Champ situé sur un terrain vague du centre-ville, ancien site de la Miner Rubber, rues Denison et Long, Granby
Descendre vers la piste cyclable
Prévoir des vêtements chauds et un parapluie
 

Résidences d’auteurs

JACQUELINE BOUCHARD
23 septembre au 4 octobre 2003
 
La formation et la pratique de Jacqueline Bouchard chevauchent les champs de l’art et de l’anthropologie, des arts visuels et de l’écriture. Elle s’intéresse à des questions qui concernent la problématique de l’inscription des identités à la marge, dans le social : identités excentrées, excentriques qui échappent aux catégories sociales disponibles en vertu de leur atypisme ou de leur complexité. Durant sa résidence, elle jette les bases d’une réflexion anthropologique sur les pratiques spécifiques au 3e impérial.
 
 
SUZANNE RICHARD
4 au 7 octobre 2003
 
Parallèlement à sa pratique artistique, cette artiste de la relève développe une pratique d’écriture. Elle a publié des textes dans des journaux culturels, revues d’art, ainsi que dans des publications de Axenéo7, notamment Les gondoles d’artistes en 2000. Dans le contexte de la présente résidence, sa réflexion s’oriente à partir des questions soulevées lors du Forum Les pratiques infiltrantes produit par le 3e impérial.
 
 
NATHALIE DE BLOIS
10 et 11 décembre 2003
 
Historienne de l’art et commissaire indépendante, Nathalie de Blois a réalisé depuis 1997, plusieurs expositions présentées et mises en circulation à travers le Québec. Elle a entre autres effectué des recherches approfondies sur le travail de quelques artistes qui ont participé à l’émergence de la modernité au Québec dans les années 1950. Depuis 2001, elle oriente davantage ses activités et ses recherches vers des pratiques actuelles. Dans le cadre de sa résidence elle oriente sa réflexion sur les projets réalisés dans le cadre des résidences de la programmation Terrains d’entente en regard de l’évolution des pratiques actuelles dans le contexte de post modernité.
 

Nouvelles parutions et lancements 

Supra rural 2000-2001
3e trimestre 2003
ISBN 2-980-5637-4-9
36 pages, couverture duo-tone,
14 x 21.5 cm, 16 photos noir et blanc.
Artistes : DANIEL POULIN (Nominingue), SYLVETTE BABIN (Montréal) CLAUDINE COTTON (CHICOUTIMI), SUZANNE JOLY (Joliette), THOMAS GRONDIN (Hull), ALAIN-MARTIN RICHARD (QUÉBEC), MARTIN POITRAS (Montréal), CHRISTIAN RAVENELLE (SAINT-HYACINTHE).
Auteurs : CHRISTIAN BARRÉ (Montréal), CLAUDE BRAULT (Montréal), GUY-SIOUI DURAND (QUÉBEC), FRANÇOIS CHALIFOUR (Montréal), JEAN-CLAUDE ROCHEFORT (Montréal), ALAIN-MARTIN RICHARD (Québec).
 
Cette publication présente les projets des artistes de la deuxième édition du cycle Supra rural (1er septembre 2000 au 31 août 2001). Un texte concernant le forum Supra rural - Diffusion diffuse qui eut lieu en mai 2001 y est également inclus.
 
 
ALICA
3e trimestre 2003
ISBN 2-9805637-5-7
112 pages, couverture duo-tone
20 x 28 cm, photos couleur et noir/blanc
Artistes : DANYÈLE ALAIN (Roxton Pond), PATRICK BEAULIEU (Drummondville), CHRISTIAN BARRÉ (Montréal), MARIE-CHRISTIANE MATHIEU (Montréal), RONALD & RICHARD (Saint-Joseph de Beauce), PHILIPPE CÔTÉ (Montréal), YVES GENDREAU (Roxton Pond), DOYON/DEMERS (Québec).
Auteurs  : Alain-Martin Richard (Québec), Sonia Pelletier (Montréal) et les artistes.
 
Une publication autour de l’événement ALICA, entreprise audacieuse et inédite, par succession ininterrompue de projets infiltrants : huit contextes différents répartis dans huit régions du Québec et reliés entre eux par effet de cyber-reportages diffusés en direct sur le Web (www.3e-imperial.org). Chacun des artistes membres de ALICA, l’Alliance pour la circulation de l’art a conçu un projet sur le territoire de son choix et en lien avec une communauté. La publication présente huit textes d’artistes accompagnés de photos couleurs et noir/blanc. Elle inclut un texte de présentation sur l’historique d’ALICA et un essai critique sur la pratique de la manœuvre à la lumière des projets ALICA : dans quelle mesure le concept de la manœuvre comme projet social et politique reposant sur une tension entre l’intime et le public, et comme lien entre ces deux dimensions de l’homme public et esthétique s’applique-t-il à certains projets?
 
 
Supra Rural 2001-2002
1er trimestre 2004
ISBN 2-9805637-6-5
36 pages, couverture duo-tone,
14 x 21.5 cm, 16 photos noir et blanc.
Artistes : Virginie Chrétien (Cap-Chat, Québec), Karen Trask (Montréal, Québec), Jean-François Prost (Montréal, Québec), Daniel Corbeil (Montréal, Québec), Madeleine Doré (Chicoutimi, Québec)
 
Publication consacrée au programme de résidence et d’art public Supra rural en 2000-2001incluant des textes de SYLVIE COTTON et de CLAUDE BRAULT sur les œuvres réalisées par VIRGINIE CHRÉTIEN, KAREN TRASK, JEAN-FRANÇOIS PROST, DANIEL CORBEIL, MADELEINE DORÉ. Texte de présentation signé par SONIA PELLETIER.
 
Lancements :
- 5 septembre 2003
Lieu : à Saint-Hyacinthe dans le cadre du Forum Les pratiques infiltrantes
- 17 octobre 2003
Lieu : Inter/Le lieu à Québec, dans le contexte du colloque du RCAAQ Tiré à part
 
 
DVD 3e impérial : des Instants ruraux à Supra rural (1997 à 2002)
Durée : 1 heure
Réalisation : Suzanne Joly
Artistes : Marc Gagnon (Montréal), Adrienne Luce (Port Daniel), Philippe Côté (Montréal), Massimo Guerrera (Montréal), Sylvie Cotton (Montréal), Christopher Varady-Szabo (Gaspé), BGL (Québec), César Saëz (Montréal), Françoise Rod, Christian Barré (Montréal), Stéphanie Lagueux (La Plaine), Mario Duchesneau (Montréal), Valérie Blain (Montréal), Daniel Poulin, Sylvette Babin (Montréal), Claudine Cotton (Chicoutimi), Suzanne Joly (Joliette), Thomas Grondin (Gatineau), Virginie Chrétien (Cap Chat), Karen Trask (Montréal), Jean-François Prost (Montréal), Daniel Corbeil (Montréal), Madeleine Doré (Chicoutimi et France)
 
Ce document comprime 22 projets de résidences en capsules de deux à trois minutes chacun. De plus il présente, en une séquence d’une vingtaine de minutes, le Forum Supra rural.
 
Lancement : 5 septembre 2003
Lieu : à Saint-Hyacinthe dans le cadre du Forum Les pratiques infiltrantes
 

Participations et collaborations 

FORUM LES PRATIQUES INFILTRANTES
 
5 et 6 septembre 2003
(en association avec Expression dans le cadre de Orange, l’événement d’art actuel de Saint-Hyacinthe)
Artistes et Collaborateurs : DANYÈLE ALAIN (Roxton Pond), JEAN-FRANÇOIS PROST(Montréal), RAPHAËLLE DE GROOT (Montréal), MARIE FRASER (Montréal), PATRICE LOUBIER (Montréal), GUY SIOUI DURAND (Québec), MARTIN POITRAS (Montréal), MARTIN DUFRASNE (Chicoutimi), CÉSAR SAËZ (Montréal)
Lieu : Local commercial du centre-ville de Saint-Hyacinthe
 
Le 3e impérial s’est associé à l’événement Orange, organisé par le centre d’exposition Expression, pour présenter le forum Les pratique infiltrantes. La programmation incluait des lancements de publications récentes ainsi que d’un DVD sur les résidences d’artistes produites de 1997 à 2001.
Les participants aux différents ateliers de discussion ont été disséminés en quatre groupes dans des lieux inusités de la ville, sous le mode de l’infiltration urbaine : dans un appartement du centre-ville commercial, sous un pont, sur le site d’une promenade piétonnière, sur le toit d’un édifice…
 
Voici les thèmes qui ont été abordés :
Les «pratiques infiltrantes» se déploient selon des modalités diverses et éclectiques : esthétique relationnelle, interventions furtives, installations in situ, manœuvres, performances, etc. Pour éclairer le contexte de ces pratiques, leur diffusion et leur réception, aussi bien que les valeurs qui les animent et les problématiques qui les caractérisent, le forum proposait la projection vidéo d’un document produit par le 3e impérial (Des Instants ruraux à Supra-rural 1997-2001) ainsi qu’ un survol de ce type de productions et des ateliers de discussion suivis d’un débat en plénière, autour des questions suivantes :
 
Pourquoi les artistes se manifestent-ils dans l’espace public? Quelles sont les problématiques spécifiques que drainent ces gestes d’art posés dans l’espace public? Quelle est la position du citoyen dans ces contextes : matériau, acteur, collaborateur ou consommateur? Au regard du système de l’art et des politiques culturelles, quelles sont les problématiques de communication, de promotion, de documentation qui se rattachent aux pratiques infiltrantes? Quel est l’impact des pratiques infiltrantes?
 
Toujours sous le mode de l’infiltration, une intervention sonore et visuelle en continu dans l’espace du forum et dans les rues de la ville a été réalisée par César Saëz et Martin Poitras. Un compte-rendu du forum sera inclus dans la publication Terrains d’entente 2003/2004.
 
Environ 150 personnes ont participé à la programmation du forum, sans compter les nombreuses personnes qui ont côtoyé au passage les interventions artistiques réalisées dans les rues de la ville.
 
 
COLLOQUE TIRÉ À PART
Participation de la directrice et de deux membres du conseil d’administration au colloque Tiré à part présenté par le RCAAQ et la Chambre blanche:
Québec (Québec), 15 au 17 octobre 2003
 
Le colloque visait à situer les pratiques d’édition des centres d’artistes, à faire le point sur les pratiques d’édition des centres d’artistes et articuler une réflexion autour des enjeux qui influencent leurs politiques éditoriales. Le 3e impérial a profité de cette occasion pour le lancement à Québec, le 16 octobre, de deux publications récentes.