Saison 2014-2015

LA CONSTELLATION DES MÉTIERS BIZARRES
Cycle d’exploration 2012-2017
 
Les activités de résidence et d’art infiltrant de la saison 2014-2015 sont réunies sous un même cycle d’exploration LA CONSTELLATION DES MÉTIERS BIZARRES. Ce cycle, débuté en 2012, aborde la posture de l’artiste sous l’angle de l’étrangeté et du pouvoir catalyseur de l’art : invention du quotidien, habileté à créer des protocoles uniques, inédits, à circuler dans des réseaux inexplorés.

Résidence de prospection 

16 au 21 mars 2015

27 avril au 2 mai 2015

Résidence de coproduction en art infiltrant

CATHERINE BODMER
24-25 septembre 2014
29 au 31 octobre 2014
1 au 10 décembre 2014
9 au 18 février 2015
4 au 13 mai 2015
Collaboration avec les membres d’une société d’horticulture locale, reliant pratique de jardin et processus de création

15 au 24 octobre 2014
26 mai au 21 juin 2015
Mise en œuvre d’un laboratoire qui s’inspire de la culture des communes des années 1960’
 
SYLVIE TOURANGEAU
20 au 29 novembre 2014
19 au 29 février 2015
Temps libre : processus de présence performative et de mises en situation

Événements 

SYLVIE TOURANGEAU
Temps libre
Parcours à performer / Variations sur le temps libre
Samedi 23 mai 2015
Rendez-vous à 14 h
3e impérial, centre d’essai en art actuel
164, rue Cowie, 3e étage, local 310.

L’activité implique une marche à l’extérieur d’environ 30 minutes ponctuée par des arrêts, dans le boisé Miner, à proximité du centre. Durée approximative : deux à trois heures.

GUILLAUME BOUDRIAS-PLOUFFE
Pas capabe yé mort, son frère s’appelle Essaye !
 
Un assemblage performatif et une installation multisensorielle font revivre des récits reliés aux festivités entourant la Fête du travail et le couronnement d’une « Reine » parmi les travailleuses des usines de Granby, au cours de la première moitié du 20e siècle.
 
Assemblage performatif et installation multisensorielle
25 août au 6 septembre 2014
lundi au vendredi - 12 h à 18 h
samedi et dimanche - 12 h à 16 h
Lieu : Parc Miner, rue Principale, Granby (Québec)
 
Rencontre festive en présence de l’artiste
Samedi 6 septembre 2014, 14 h à 17 h
Lieu : Parc Miner, rue Principale, Granby (Québec)
 

 
Le thème de la mémoire et la relation qu’entretient l’homme à la/sa Terre animent ce parcours réunissant photographie, vidéo et installation in situ. L’œuvre se développe autour d’émouvantes rencontres avec des travailleuses et travailleurs agricoles habitant les paysages ruraux de la région de Haute-Yamaska en Montérégie.
 
Photographie, vidéo et installation in situ
4 au 31 octobre 2014
 
Lieux et horaires :
Vidéo
L’École du 3e rang, 511, 3e rang Est, Saint-Joachim de Shefford (Québec)
samedi et dimanche - 11 h à 17 h
Photographie
Coop Au cœur du village. La Tablée de Joachim, 645, Principale, Saint-Joachim de Shefford (Québec)
Lundi au jeudi - 7 h à 14 h et 17 h à 20 h
Vendredi - 7 h à 14 h et 17 h à 21 h
Samedi - 8 h à 14 h et 17 h à 21  h
Dimanche - 8 h à 14 h et 17 h à 20 h
Installation in situ (visible à la tombée du jour)
Depuis le village de Saint-Joachim > 1er rang Est, direction Est. Tourner à droite sur Chemin de la Grande ligne.
Première grange sur la droite.
 
Rencontre / Parcours en présence des artistes
Samedi 4 octobre
15 h à 17 h -  L’École du 3e rang
Possibilité de souper au restaurant La Tablée de Joachim à partir de 17 h
19 h 30 - Projection vidéo à Granby (le lieu sera précisé lors de la rencontre)

Résidences d’auteurs

Auteur associé aux projets d’art infiltrant de Camila Vasquez, Stéphanie Lagueux & Jonathan L’Ecuyer, Guillaume Boudrias-Plouffe.
 
Auteur associé aux projets d’art infiltrant de Pierre&Barbara, Sylvie Tourangeau, Romeo Gongora.

 

Nouvelles parutions et lancements 

À PARAÎTRE 
Publication et compilation DVD du cycle d’exploration L’ENVERS DE L’ENDROIT .
Projets d’art infiltrant des artistes Magali Babin, Patrick Bérubé, Sylvaine Chassay, Raphaëlle de Groot, Ani Deschênes, Stéphane Gilot, Emma W. Howes, Christian Leduc & Marc-Antoine K. Phaneuf, Véronique Malo, Émilie Rondeau, Douglas Scholes, Karen E. Spencer, Victoria Stanton.
Textes de Jérôme Delgado, Véronique Leblanc, Denis Lessard, Dominic Marcil, Ronald Richard, Guy Sioui Durand.

Activités de sensibilisation à l’art actuel

Art public et Art infiltrant
Automne 2014
Présentations de démarches d’artistes en art public et en art infiltrant. En collaboration avec le département d’Arts et lettres du Cégep de Granby.
Lieu : 3e impérial, centre d’essai en art actuel

Participations et collaborations 

Recherche universitaire

Université du Québec à Montréal
GROUPE DE RECHERCHE SUR L’ART INFILTRANT
Sous la direction de Patrice Loubier, professeur au département d’histoire de l’art. Le mandat du Groupe de recherche sur l’art infiltrant - 3e impérial (GRAI3i) est d’échanger et de réfléchir en commun sur les pratiques artistiques dites infiltrantes, et plus généralement l’art d’intervention, à partir du corpus que constituent les projets réalisés dans le cadre de la programmation du 3e impérial, centre d’essai en art actuel, depuis 1997, et ce tout spécialement à travers la façon dont ces projets peuvent être ressaisis grâce à la documentation que le centre a produite (livrets de programmation, communiqués de presse…). Le GRAI3i rassemble des étudiants de 2e cycle et divers intervenants sous la direction de Patrice Loubier, professeur au département d’histoire de l’art de l’UQAM. Ses activités se déroulent depuis janvier 2013.

Université de Montréal
L’ART ET LE SITE : HABITER L’ESPACE PUBLIC À L’ÈRE DE L’IMAGE -  artetsite.net
Les projets du 3e impérial, centre d’essai en art actuel sont à l’étude dans le contexte du projet de recherche «L’art et le site : habiter l’espace public à l’ère de l’image», dirigé par Suzanne Paquet, professeure au Département d’histoire de l’art de l’Université de Montréal, en partenariat avec l’Université Laval. Cette recherche vise à mieux comprendre les enjeux multiples soulevés par la présence croissante de l’art dans le domaine public et dans la ville en étudiant les usages de l’art public pérenne, de même que la présence des formes d’art éphémères, comme les pratiques furtives et relationnelles, à la lumière de l’intérêt que leur portent diverses catégories d’acteurs.