Divers textes – Supra rural

Sylvie Cotton

Auteur·e/chercheur·e

Dans le cadre du programme de résidence — Auteur·e/chercheur·e et au cours du cycle d’exploration Supra rural, Sylvie Cotton a été invitée à mener une réflexion sur les projets d’art infiltrant des artistes Virginie Chrétien (Dans les parages : des bêtes, des hommes, des rencontres), Karen Trask (Promenades pour deux rêves d’hiver), Daniel Corbeil (Roulement de paysages) et Madeleine Doré (Bonheur d’occasion).

Titres de ses différents textes :

  • Une barque au champ de maïs, à propos du projet de Virginie Chrétien;
  • Fous comme dans les rêves, à propos du projet de Karen Trask;
  • Faire rouler le paysage, à propos du projet de Daniel Corbeil;
  • Bonheur, ouvre-toi, à propos du projet de Madeleine Doré;
  • L’essai Dans une clairière artistique.

Sylvie Cotton inspire les situations que l’existence lui offre pour les expirer dans le monde de l’art. Le matériau biographique est privilégié. Faire de l’art consiste à vivre une rencontre avec soi, avec l’autre ainsi qu’avec les phénomènes, matériels ou immatériels, subtils ou manifestes, puis à laisser voir la coloration de cette rencontre, à laisser apparaître le potentiel de frottements et d’influences réciproques. Les œuvres s’accomplissent dans une esthétique de cordialité, de fonte et d’union, tandis que les modes de présentation relèvent de l’offrande, du foisonnement ou de la collection. Sylvie Cotton fait appel à divers médiums : performance et art action, livre d’artiste, dessin, photographie, installation et écriture. Elle a présenté ses projets au Québec, au Mexique, aux États-Unis, au Japon et dans plusieurs pays d’Europe.

sylviecotton.ca