Collectif Bonneau-Knight

Collectif Bonneau-Knight est composé d’Isabelle Bonneau et Emily Knight qui se consacrent, depuis 2016, à une démarche commune d’artistes-marcheuses en communion avec la géographie et le paysage de la ruralité québécoise. Leur recherche se fonde sur le développement d’un lien affectif avec ce territoire qui nous constitue. Leur pratique sonde et décrit l’interaction du corps-temps-lieu, articulée par le dessin dans sa forme la plus fondamentale, la ligne, à travers divers médias. S’inspirant des pratiques cartographiques et questionnant la fragmentation territoriale appliquée à un milieu vivant – ce cadre d’abstractions qui impose une compréhension occidentale du territoire – Bonneau-Knight cherche à les détourner et à les réinterpréter, privilégiant des méthodes imprécises appuyées sur la lenteur, la répétition et la sérialité. Leur pratique repose sur un contact à pied, une expérience intime du lieu. Au cœur de leur démarche se trouve un processus collaboratif absolu; le travail qui en résulte est tributaire de cet espace partagé. “A walked line can never be erased.” – Hamish Fulton

Collectif Bonneau-Knight a reçu des bourses du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Lauréat du Prix des Arts Visuels 2019 de Culture Centre-du-Québec, son travail a été diffusé à la BNSC de Trois-Rivières, au programme Banc d’essai de la SAT et récemment dans Racontages, commissarié par Jeanne Couture et présenté au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger de Victoriaville. Le collectif est membre du Arts Territory Exchange (aTE), un réseau international d’artistes et de pratiques artistiques qui répondent à la géographie de leur territoire de production. Bonneau-Knight est à développer un Atlas de paysages d’une toute petite parcelle de territoire de 70 acres arpentés dans le contexte d’une résidence en micro-édition au Centre Sagamie.

bonneau-knight.com