Mana Rouholamini

1 sur 11
Partager le vœu

Depuis des temps immémoriaux, le vœu habite l’esprit humain. Il représente le désir d’accomplir un espoir et l’engagement à tenir une promesse offerte en échange de l’obtention d’une faveur. Qui n’a déjà spontanément fait un vœu à la vue d’une étoile filante … ?

Partager le vœu est un projet qui explore la notion de vœu en s’inspirant d’une coutume iranienne séculaire, Nazr, fondée sur la préparation et le partage rituels d’un dessert persan typique, le Sholeh zard, qui s’offre en échange d’un souhait. Essentiellement fabriqué à partir de riz, de sucre, de safran et d’eau de rose, il est traditionnellement décoré de mots dessinés avec de la poudre de cannelle.

Reprenant cette tradition à sa manière, Mana Rouholamini conçoit une série d’actions artistiques fondées sur le partage de mots et de traditions alimentaires issus de diverses cultures. Les actions artistiques ont lieu dans un marché d’aliments, dans un restaurant et dans une librairie, trois commerces fréquentés par diverses communautés culturelles de la région de Granby. Elles suscitent des conversations autour de coutumes culinaires typiques et visent à recueillir un mot ayant une importance particulière aux yeux des gens rencontrés. En échange d’un mot donné à l’artiste, chaque personne est invitée à choisir et emporter une œuvre de l’artiste composée d’un mot imprimé avec de la cannelle sur papier.

La première action sera initiée par l’artiste elle-même. Elle choisit d’offrir en partage onze mots extraits d’un chant révolutionnaire datant de 1979 et représentés en alphabet persan. Un chant lié à la réappropriation astucieuse du partage du Sholeh zard lors du soulèvement postélectoral de 2009 en Iran par des citoyens militants pacifistes qui transformèrent le partage rituel de ce dessert en médium créatif pour communiquer et diffuser des messages visant à soutenir leur lutte pour le retour de la démocratie. Les paroles qui en sont extraites reconstituent cette phrase: Joins-toi à nous chèr(e), cette peine partagée ne sera jamais remédiée en restant seul(e).

Ces mots persans sont offerts aux premiers participants; en échange, l’artiste recueille auprès de ces derniers onze autres mots pour ensuite les imprimer à la poudre de cannelle, puis les offrir en échange d’autres mots, etc. Ainsi se construit, de manière inclusive et aléatoire, un réseau de mots-images chargés de signifiant pour ceux et celles qui les offrent ou les reçoivent. Des mots en apparence aléatoires mais portant symboliquement la charge secrète d’un espoir, d’un souhait et se reliant les uns aux autres par le truchement de cet échange entre tous les participants.

Les mots sont ensuite réunis dans un livre, offert à ceux et celles ayant contribué au projet, et présentés au public. Une rencontre festive et la dégustation de mets typiques de diverses cultures marquent la fin du processus. Le Sholeh zard sera offert par l’artiste en guise de remerciement.

Un blog créé par l’artiste permet d’accéder à l’ensemble des mots offerts et échangés.
partagerlevoeuagranby.wordpress.com

Originaire de l’Iran, Mana Rouholamini est une artiste multidisciplinaire qui explore le thème du langage et le sens des mots à travers le prisme de différentes langues. Sa pratique artistique comprend l’installation, le dessin, le livre d’artiste et l’impression numérique. Au cours de 2015, elle a participé à deux résidences d’artistes, l’une au Centre Daïmon (Gatineau, Québec) où elle a travaillé à la création d’une œuvre sonore, et l’autre au Centre Sagamie (Alma, Québec). En 2014 son travail a été présenté dans le contexte d’une exposition individuelle au Centre culturel franco-manitobain (Winnipeg, Manitoba), et d’expositions collectives au centre d’artistes Voix visuelle et à la Galerie 101 (Ottawa, Ontario). Elle a reçu une maîtrise de l’Université York à Toronto et un baccalauréat de l’Université Azad de Téhéran, en Iran. Elle vit à Ottawa où elle est membre du collectif Enriched Bread Artists et du conseil d’administration de la Galerie 101.

www.manarouholamini.com

Ce projet a été réalisé dans le contexte d’une résidence de coproduction en art infiltrant, d’avril 2015 à mai 2017.

Résidence en art infiltrant

Séjour de prospection
5 au 9 octobre 2015
 
Séjour de coproduction
29 février au 9 mars 2016
23 mai au 1 juin 2016
27 février au 8 mars 2017
25 au 29 avril 2017

Événements

Actions in situ, in socius

2 au 6 mars et 8 mars 2016
Restaurant Sabor Tropical, 18, rue Saint-Antoine Sud, Granby (Québec)

24 au 31 mai 2016
Marché Latino, 261, rue Principale, Granby (Québec)

27 février au 8 mars 2017
Librairie Écolivres216, rue Principale, Granby (Québec)
27 février au 4 mars - 11 h à 14 h
5 mars - 12 h à 14 h
6 et 7 mars - 11h à 14 h

Dimanche 30 avril 2017
Partager le vœu
Invitation à une rencontre publique
Partage de vœux et de nourriture / Lancement de livre d’artiste
Lieu : 164, rue Cowie, 3e étage, Granby (Québec)

Entrée libre

Communiqués

23 février 2016
17 mai 2016
22 février 2017

Équipe
Danyèle Alain, direction générale et artistique / Yves Gendreau, direction administrative et technique / Patrick Beaulieu, production artistique et communication / Josée Veillet, adjointe à l’administration et à la coordination / Stéphanie Lagueux, site web.

Conseil d’administration 2015 à 2017
Camila Vasquez, Dominic Marcil, Douglas Scholes, Geneviève Chevalier, Guillaume Boudrias-Plouffe, Isadora Chicoine-Marinier, Sylvaine Chassay, Victoria Stanton.

Remerciements
Restaurant Sabor Tropical, Marché Latino et librairie Écolivres, situés à Granby, pour leur collaboration au projet. L’artiste remercie le Conseil des arts de l’Ontario pour son appui financier.

Photos : © 3e impérial, centre d’essai en art actuel et Mana Rouholamini, 2016-2017.