Mei-Kuei Feu

© Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
Photo : Paul Turcotte, © Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
Photo : Paul Turcotte, © Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
1 sur 28

Depuis février 2019, Mei-Kuei Feu a entrepris une exploration de la rivière Yamaska et des sentiers qui la bordent. Cette exploration autour de l’eau et de ses évocations sensibles se manifeste au fil des saisons, par des observations, des contemplations et des rencontres qu’elle réalise en canot, à pied ou à vélo. Inspiré par certaines coutumes de partage du thé issues de la Chine antique, son projet se fonde sur un échange d’eau et sur la cueillette de récits, de souvenirs ou d’impressions auprès de gens qui consentent à lui offrir un moment. L’artiste a conçu un chariot polyvalent destiné aux séances de partage et au service du thé; le dispositif sert aussi à la présentation de divers objets, trouvés ou fabriqués par elle, tel un échantillonnage de traces concrètes ou symboliques évoquant notre lien à l’eau et à la nature.

On peut suivre le fil du projet de l’artiste en visitant le blog qu’elle a créé : une série d’images et de textes y reflètent une expérience poétique de la rivière pour rendre compte de la beauté et de la fragilité de son écosystème.

Originaire de Taïwan, Mei-Kuei Feu vit et travaille à Montréal depuis 1996. Diplômée aux beaux-arts de l’Université Tung-Hai (Taïwan), elle est aussi titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal. Elle a obtenu plusieurs bourses publiques et privées, notamment du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Ses œuvres ont été présentées au Québec, en Colombie-Britannique et à Taïwan.

 

Artiste interdisciplinaire, Mei-Kuei Feu développe une pratique qui inclut la photographie, la vidéo et l’installation ainsi que l’intervention publique et l’art communautaire. Ses recherches sont marquées par un intérêt pour les aspects fugaces et transitoires des éléments naturels, l’aspect cyclique qui les caractérise et les mémoires liées à l’expérience sensorielle.

Originaire de Taïwan, Mei-Kuei Feu vit et travaille à Montréal depuis 1996. Diplômée aux beaux-arts de l’Université Tung-Hai (Taïwan), elle est aussi titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal. Elle a obtenu plusieurs bourses publiques et privées, notamment du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Ses œuvres ont été présentées au Québec, en Colombie-Britannique et à Taïwan.

www.meikueifeu.com

Résidence en art infiltrant

Prospection
18 au 22 février 2019
 
Séjours de coproduction
05 au 09 août 2019
04 au 08 novembre 2019
15 au 24 avril 2020 – reporté
01 au 13 juin 2020 – reporté
26 octobre au 04 novembre 2020
07 au 12 juin 2021

Événement

Communiqués
12 février 2019
01 août 2019
01 novembre 2019
20 octobre 2020
01 juin 2021


Partenaires financiers : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada, Ville de Granby.

Photos :

En bannière, partage d’un thé dans l’atelier du 3e impérial. © Mei-Kuei Feu, 2019.

Reportage photo, à moins de mention contraire © Mei-Kuei Feu et 3e impérial, centre d’essai en art actuel, 2019.