Mei-Kuei Feu

© Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
Photo : Paul Turcotte, © Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
Photo : Paul Turcotte, © Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu, 2019.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
© Mei-Kuei Feu et Paul Turcotte, 2020.
1 sur 38
Un thé sur la rivière

Mei-Kuei Feu a choisi l’environnement de la rivière Yamaska comme atelier à ciel ouvert pour mener des explorations autour de l’eau et de ses évocations sensibles. Les souvenirs d’une enfance passée à Taïwan d’où elle est originaire, près d’un cours d’eau dont elle retient la puissance et la beauté, l’ont ramenée à l’esprit de Fèng chá, une tradition issue de la culture bouddhiste dans la Chine antique, qui perdure à travers les siècles dans son pays natal; c’est ce qui a principalement inspiré l’orientation du projet Un thé sur la rivière. Le Fèng chá, pratiqué par les familles de génération en génération consiste à offrir du thé ou simplement de l’eau aux passants pour étancher leur soif. Le projet de Mei-Kuei Feu réifie ces valeurs de partage, d’accueil et d’hospitalité ainsi que l’importance de l’eau comme ressource vitale, en proposant des actions fondées sur un échange d’eau et de thé, et sur la cueillette de récits et d’impressions liés aux expériences avec l’eau.

Le projet s’est déployé en suivant le rythme des saisons, en s’adaptant aux transformations du paysage et aux mouvements changeants de l’eau et par le biais d’observations, de contemplations et de rencontres réalisées dans l’environnement du bassin versant de la rivière Yamaska. Les balades et les déambulations de l’artiste, en canot sur le lac Boivin, à pied ou à vélo sur les sentiers de la rivière et sur la piste cyclable ont donné lieu à la réalisation d’un corpus d’actions performatives, de photographies et de captations vidéo. La démarche a impliqué la participation de gens, architecte paysagiste, agriculteur, conceptrice de jardins, biophysicienne, technicien en environnement, etc., qui ont consenti à offrir à l’artiste un moment de partage en lui faisant découvrir des sites riverains ou des points d’eau de leur choix.

Un petit chariot polyvalent destiné aux séances de partage et au service du thé a été conçu par l’artiste. Fait de matériaux récupérés, son design est un rappel métaphorique des dénivelés paysagers et des belvédères du parc riverain, à petite échelle. Tout au long du projet, ce dispositif mobile et performatif a permis divers usages telle la présentation esthétique de spécimens végétaux cueillis près de la rivière, d’objets trouvés ou fabriqués par l’artiste, le transport du nécessaire à thé ou d’objets utilitaires lors des séances d’échange d’eau. De rencontre en rencontre, Mei-Kuei Feu a répété les gestes rituels du thé avec précision et recueillement : sur un tapis posé au sol, sur une planche à pagaie, sur le chariot ou sur une pierre, les pieds dans l’eau de la rivière. Elle a conservé dans de petites fioles en verre les échantillons d’eau offerts en échange du thé et symboliquement infusés par les récits de chacun et chacune.

Pour témoigner de ce parcours au fil de l’eau, l’artiste a créé un blogue qui offre une expérience poétique de la rivière et qui rend compte de la beauté et de la fragilité de son écosystème. Des œuvres vidéo complètent le travail, elles seront présentées lors de la rencontre publique qui clôt le projet.
 

Blogue : fluxyamaska.meikueifeu.com

Ce projet a été réalisé dans le contexte d’une résidence de coproduction en art infiltrant, de février 2019 à septembre 2021.

 

Mei-Kuei Feu pratique un art interdisciplinaire qui inclut la photographie, la vidéo, l’installation, l’intervention publique et l’art communautaire. Elle s’intéresse aux aspects fugaces, transitoires et cycliques des éléments naturels et aux mémoires liées à l’expérience sensorielle. Originaire de Taïwan, elle vit et travaille à Montréal depuis 1996. Diplômée aux beaux-arts de l’Université Tung-Hai (Taïwan), elle est aussi titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal. Elle a obtenu plusieurs bourses publiques et privées, notamment du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Ses œuvres ont été présentées au Québec, en Colombie-Britannique et à Taïwan.

www.meikueifeu.com

Résidence en art infiltrant

Prospection
18 au 22 février 2019
 
Séjours de coproduction
05 au 09 août 2019
04 au 08 novembre 2019
15 au 24 avril 2020 – reporté
01 au 13 juin 2020 – reporté
26 octobre au 04 novembre 2020
07 au 12 juin 2021
20 au 25 septembre 2021

Événement

Rencontre avec l’artiste
Partage de thé
Projection vidéo

Samedi 25 septembre 2021
18 h

Rendez-vous au 3e impérial, centre d’essai en art actuel
164, rue Cowie, 3e étage

18 h 30
Courte marche (5 minutes) sur le Sentier de la rivière Yamaska
Prévoyez des chaussures confortables.
En cas de pluie, la rencontre aura lieu à l’intérieur.
Les règles sanitaires en vigueur seront respectées.

Veuillez réserver votre place via ce formulaire en ligne
 

Communiqués
12 février 2019
01 août 2019
01 novembre 2019
20 octobre 2020
01 juin 2021
14 septembre 2021
21 septembre 2021


 

Remerciements : À Lorraine Dempsey, Pierre Saurette, Chantal Paris, Sabine Vanderlinden, Lou Paris et Max qui ont participé aux échanges d’eau; à Bernard Valiquette (Fondation SETHY), Michel Laliberté (OBV Yamaska), Suzanne Leclair (artiste); aux gens rencontrés par hasard, Sylvie Choinière, Pierre Marchesseault et à tous ceux et celles qui ont préféré demeurer anonymes; à Huguette Boulais (Café Madame Hortense) et à Paul Turcotte pour son assistance technique.

Équipe : Danyèle Alain, direction générale et artistique / Marie-Claude De Souza, Mélanie Binette, production artistique et coordination / Estela López Solís, communication / Stéphanie Lagueux, webmestre.

Partenaires financiers : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada, Ville de Granby.

Photos :

En bannière, partage d’un thé dans l’atelier du 3e impérial. © Mei-Kuei Feu, 2019.

Reportage photo, à moins de mention contraire © Mei-Kuei Feu et 3e impérial, centre d’essai en art actuel, 2019 - 2021.