Stéphanie Lagueux

1 sur 7
L'insecterie

Dans un quartier situé en périphérie de la ville, près du lac, un étrange dispositif s’offre aux regards des habitants, à l’endroit où ils vont quotidiennement cueillir leur courrier. Là se dresse un énigmatique lampadaire de rue auquel est accroché une bulle transparente. C’est l’insecterie, une petite ménagerie d’insectes aveuglés par l’attrait de l’irrésistible et bernés par la lumière, qui s’agglutinent en nuées folles.
 
En créant cette œuvre, Stéphanie Lagueux pose un regard ludique sur un milieu de vie qu’elle connaît bien: la banlieue, que l’on désigne aussi comme espace rurbain.
 
« J’ai grandi dans l’ombre d’une banlieue, convoitant le soleil radieux de la ville que j’ai fui pour une région nuageuse. Mais je retournerai à Montréal voir tous les festivals. Tout voir et tout savoir. M’agglutiner. »
 - Stéphanie Lagueux
 

Stéphanie Lagueux est une jeune artiste inventive et curieuse dont les premières œuvres déjà fortement personnelles réactualisent les thèmes essentiels de la conception et de la perception du monde. Utilisant la projection vidéo, l’interactivité, le multimédia et l’électronique, ses constructions sont toujours conçues à partir d’habiles jeux mécaniques. Elles témoignent d’une fascination pour la forme de la sphère et pour l’œil ainsi que la vision comme phénomène à la fois complexe et symbolique. Ces constructions tirent leur dynamisme d’une tension efficace qui cause une distorsion de la réalité, nous plaçant ainsi devant nos propres émotions comme celles de la peur ou de l’exaltation. Des expériences poétiques et perceptives où l’artiste tente, avec les technologies comme simulacre du réel, de trouver la part de sensation dans le virtuel qui est l’apanage des sociétés les plus développées.
 

Ce projet de Stéphanie Lagueux a été réalisé du 26 mars au 23 avril 2000 dans le contexte du cycle d’exploration Supra rural, un programme de résidence et d’art public du 3e impérial, centre d’essai en art actuel qui poursuit une réflexion contextualisée autour des espaces ruraux et rurbains. 

Résidence en art infiltrant

Février 2000

Événements

Exposition
26 mars au 23 avril 2000
Rue de l’Iris, Granby
 
Vernissage
Le dimanche 6 mars à 14h
Lieu : 3e impérial, 164 rue Cowie, Granby
 


Équipe : Danyèle Alain, coordination artistique / Yves Gendreau, logistique, soutien technique et administratif
 
Partenaires financiers : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada.
 
Remerciements : Ville de Granby, Daïmon, Jean-Yves Arès, Daniel Jolliffe et Doug Back. 
 
Photos : © Stéphanie Lagueux et 3e impérial, centre d’essai en art actuel.