Espace drar...

Hevea braseliensis : l'arbre à caoutchouc évoque l’histoire industrielle de la communauté de Granby
Hevea braseliensis : l'arbre à caoutchouc évoque l’histoire industrielle de la communauté de Granby
Goutte à goutte, mot à mot, de toi à moi, de nous à vous
Goutte à goutte, mot à mot, de toi à moi, de nous à vous
espace drar construira au centre-ville, une «aubette»,
espace drar construira au centre-ville, une «aubette»,
… un abribus pour susciter l’échange
… un abribus pour susciter l’échange
et de joyeux cancans!
et de joyeux cancans!
Rencontre à l’usine American Biltrite, à Sherbrooke, spécialisée dans la transformation de caoutchouc naturel et synthétique et la fabrication de pièces diverses.
Rencontre à l’usine American Biltrite, à Sherbrooke, spécialisée dans la transformation de caoutchouc naturel et synthétique et la fabrication de pièces diverses.
Visite guidée de l’usine
Visite guidée de l’usine
Échantillon de caoutchouc synthétique
Échantillon de caoutchouc synthétique
Sur le convoyeur la matière prend forme
Sur le convoyeur la matière prend forme
Le latex est aussi transformé
Le latex est aussi transformé
Une collaboration se conclut : American Biltrite fournira des rebuts de caoutchouc pour la fabrication de l’«Aubette à cancans»
Une collaboration se conclut : American Biltrite fournira des rebuts de caoutchouc pour la fabrication de l’«Aubette à cancans»
La matière sera livrée au 3e impérial
La matière sera livrée au 3e impérial
La récolte est abondante
La récolte est abondante
Des mètres de caoutchouc à classer et à enrouler
Des mètres de caoutchouc à classer et à enrouler
Il faudra aussi concevoir la structure
Il faudra aussi concevoir la structure
La forme ressemblera à un casque de bain
La forme ressemblera à un casque de bain
Les pièces en contreplaqué de la structure sont découpés par jet d’eau
Les pièces en contreplaqué de la structure sont découpés par jet d’eau
Travaux d’assemblage sur le site
Travaux d’assemblage sur le site
L’emplacement se précise : un pied sur la voie publique
L’emplacement se précise : un pied sur la voie publique
Premiers essais avec les bandes de caoutchouc qui recouvriront la structure
Premiers essais avec les bandes de caoutchouc qui recouvriront la structure
On choisit le noir
On choisit le noir
Des passants curieux et enthousiastes
Des passants curieux et enthousiastes
Il faut une couverture sur le dessus du dôme
Il faut une couverture sur le dessus du dôme
Un abribus fait main…
Un abribus fait main…
L’aubette est prête à vous accueillir
L’aubette est prête à vous accueillir
Elle est équipée d’un petit banc assorti
Elle est équipée d’un petit banc assorti
Qui entrera le premier?
Qui entrera le premier?
Montez à bord!
Montez à bord!
Circuit rouge, les usagers à la rencontre de l’art actuel…
Circuit rouge, les usagers à la rencontre de l’art actuel…
Un distributeur de casques
Un distributeur de casques
Rencontre publique avec les artistes
Rencontre publique avec les artistes
Les badauds sont au rendez-vous
Les badauds sont au rendez-vous
Joyeusement, on revêt les casques à cancans
Joyeusement, on revêt les casques à cancans
Trois filles «cancanent»
Trois filles «cancanent»
Et l’«Aubette à cancans» poursuivra son service
Et l’«Aubette à cancans» poursuivra son service
jusqu’au 24 octobre 2004.
jusqu’au 24 octobre 2004.
1 sur 47
Aubette à cancans
Nous voulons surprendre les gens par une mise en scène d’éléments manipulés et travestis de leur sens premier afin d’obtenir des espaces stimulants, durables et sans effets secondaires ! espace drar…

 
Le projet Aubette à cancans a vu le jour en réaction à la surprenante discrétion des arrêts d’autobus qui ponctuent la ville de Granby. Pour transformer ce non-lieu d’attente en espace de socialisation, espace drar… s’inspire du passé et du présent de l’industrie du caoutchouc.
 
Provenant du latex récolté minutieusement goutte-à-goutte ailleurs dans le monde, le caoutchouc naturel a des propriétés versatiles qui ont donné naissance à plusieurs objets utilitaires du quotidien. Malléable, élastique et extensible, il a aussi été exploité pour son imperméabilité.
 
De l’extérieur, Aubette à cancans agit comme un casque imperméable qui protège des intempéries, de la rumeur de la ville et des regards curieux. Puis tel un contenant, l’intérieur de cet abri recueille et préserve de façon étanche les anecdotes et les échos de la socialisation des usagers en attente et des passants qui s’y sont arrêtés momentanément. Mot à mot, l’espace se remplit. Le temps d’attente devient l’écho de chaque goutte de latex qui remplit le réceptacle. Dans ce lieu privilégié, le temps devient expérience tangible et malléable.

Anna Radice et Patricia Lussier composent le duo espace drar… (acronyme pour: De rêve à réalité). Formées en architecture de paysage, elles ont développé une approche qui consiste à explorer les possibilités de création des matières résiduelles dans un esprit à la fois ludique et poétique tout en portant un regard critique sur l’environnement. Privilégiant des matériaux de récupération qui évoquent l’âme et l’histoire d’un lieu, elles tirent profit des potentiels et contraintes des paysages urbains ou ruraux pour concevoir et créer des installations et des aménagements qui sollicitent les sens et la participation des utilisateurs. Leur parcours inclut divers projets de design, de création et d’expérimentation en collaboration avec différents professionnels et artistes, au Québec, au Chili, en France et en Angleterre. Parmi les événements auxquels elles ont participé, mentionnons House boat-Occupation symbiotique, au Centre d’artiste AxeNéo7 à Gatineau en 2002, L’art qui fait boum-Triennale de la relève québécoise en art, à Montréal en 2003 et le Festival des Jardins de Métis en 2000, 2001, 2003 et 2004. La réalisation d’un parc thématique contemporain pour la ville d’Amqui en Gaspésie dans le bocage des Ursulines leur a valu en 2004 un prix d’excellence de l’Association des architectes paysagistes du Canada. Elles ont réalisé en 2004, une œuvre au Westonbirt Festival of The Garden, en Angleterre, qui a suscité les éloges de la critique anglaise.

Ce projet de espace drar… a été réalisé de octobre 2003 à octobre 2004 dans le contexte du cycle d’exploration Terrains d’entente, un programme de résidences de création, de coproduction et de diffusion en art infiltrant du 3e impérial, centre d’essai en art actuel.

Résidence en art infiltrant

Séjour de prospection
octobre 2003
 
Séjour de production
4 août au 4 septembre 2004
 
Auteure associée au projet : Raquel Peñalosa T.

Événements

Installation
4 septembre au 24 octobre 2004
Lieu : emplacement de l’arrêt d’autobus, intersection des rues Principale et Saint-Antoine, à Granby (Québec) et dans l’autobus de ce circuit.
 
Rencontre festive
Samedi 4 septembre 2004 à 14 h
Lieu : terrain de l’Église Notre-Dame, à l’intersection des rues Principale et Saint-Antoine, Granby (Québec)


Équipe : Danyèle Alain, direction générale et artistique / Yves Gendreau, direction technique et administrative / Martin Poitras, soutien aux artistes et aux communications / Stéphanie Lagueux, infographie et site web
 
Conseil d’administration : Thomas Grondin, Philippe Côté, Michel Arcouette, Caroline Gagné, Yves Gendreau, Suzanne Joly, Martin Poitras.
 
Partenaires financiers : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada.
 
Remerciements : Église Notre-Dame, Autobus Verreault Ltée, American Biltrite (Canada) Ltée - Ghyslain Champagne , Stedfast - Roland Avril, Pro-flex inc. - Daniel Vandenberghe et Ville de Granby. Merci aux membres du 3e impérial, centre d’essai en art actuel, à CHASCO et au député Bernard Brodeur.
 
Photos : Yves Gendreau, Martin Poitras, Patricia Lussier, Anna Radice. © espace drar… et 3e impérial, centre d’essai en art actuel